Dragon Quest XI S

Dragon Quest XI S : Les combattants de la destinée

  • Catégories : RPG, Action
  • Editeurs : Nintendo
  • Développeurs : Square Enix
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Chinois, Coréen
  • Date sortie : 27/09/2019

J’ai découvert la série culte des Dragon Quest un peu par hasard en achetant Dragon Quest Builders sur Switch. J’ai adoré le jeu : son ambiance, ses graphismes, ses musiques ainsi que sa trame scénaristique m’ont séduit. Je cherchais un gameplay ressemblant à celui d’un Minecraft mais avec une touche de RPG et j’ai complétement craqué sur cette série dérivée de la saga Dragon Quest et j’ai d’ailleurs acheté Dragon Quest Builders II dès sa sortie.

Mon engouement pour cette série a débuté comme ça ! Ces deux spins off de la série ont suffisamment éveillé ma curiosité pour que je prenne les trois premiers jeux originaux qui ont été portés sur Switch même s’ils n’existent qu’en version anglaise. J’ai alors découvert un nouveau gameplay et les bases d’une série mythique.

Attiré de plus en plus par la série, c’est tout naturellement que j’ai pris Dragon Quest XI S sur Switch. Un jeu que je possède depuis sa sortie mais que j’ai hésitais à commencer pensant que je n’aurai pas le temps de le finir en travaillant ou que j’en aurais pour des mois. J’ai donc profité de cette période pour passer un peu plus de 80 heures sur le jeu et j’ai quasiment fini l’aventure principale.  Il me reste encore environ 40 quêtes annexes ainsi que celle des Chronomis mais je pense m’être enfin fait mon idée sur le jeu.

Dragon Quest XI S plus qu’un jeu : une aventure

A chaque fois que je me lance sur Dragon Quest mon ressenti est le même : je n’ai pas l’impression d’avoir joué à un jeu mais bel et bien d’avoir vécu une aventure. Cet opus m’a fait voyager à travers un vaste continent aux multiples facettes/cultures et vivre une histoire poignante au coté d’une équipe de personnages super attachants. Oui même Sylvando et son caractère exubérant mais Erik reste mon chouchou.

Honnêtement, jouer à Dragon Quest c’est une expérience à vivre et à découvrir. Certes, le jeu est long mais vous ne vous ennuierez pas. Vous allez voyager, rencontrer des personnages attachants avec qui vous partagerez votre quête et dans chaque lieu que vous visiterez, vous rencontrerez des personnages haut en couleurs, méchants ou gentils… Une vraie aventure à vivre depuis votre console. De plus, la version Switch vous proposera d’approfondir vos liens avec chacun des membres de votre équipe. Ces quêtes sont disponibles uniquement à la version Switch apportent énormément à l’histoire principale et m’ont permis de m’attacher beaucoup plus à chacun des personnages. Je suis ravie d’avoir prolongé mon aventure auprès d’eux un peu plus longtemps.

Le jeu est également plein de petites notes d’humour : c’est vraiment super sympa et rafraichissant pendant l’aventure qui nous entraine parfois sur des scènes tristes et assez rude.

Cette fois, j’ai partagé mon aventure en live grâce à Twitch et je pense que grâce à ce partage avec ma communauté et celle de Nintendo Town j’ai encore plus apprécié le jeu.

Techniquement Dragon Quest XI S tient-il ses promesses sur Switch ?

Je répondrai à cette question par un grand oui ! Mais pour répondre plus en détails, je vous propose de voir pourquoi ce « grand oui » point par point en commençant par ce que l’on voit ou ce que l’on entend en premier dans ce cas-là :  la musique. La version Switch bénéficie des musiques incontournables de la série des Dragon Quest mais chacun des thèmes a été ré-enregistré en version orchestrale. Et ça, ça déchire grave !

La bande-son est sublime et rien que d’entendre les premières notes du thème principal sur le menu me donne envie de jouer. C’est assez impressionnant pour moi qu’une musique, que j’ai pourtant découverte tardivement, me donne autant envie de plonger dans l’aventure Dragon Quest et ce quel que soit la version.

En second point, et c’est le deuxième point qui vous saute aux yeux en lançant le jeu : les graphismes. Les traditionnels graphismes de Akira Toriyama sont sublimés dans ce Dragon Quest XI pour en arriver presque au niveau des graphismes du dessin animé Dragon Ball Z. Il faut bien sur aimer le style graphique mais lorsqu’on a grandi avec Sangoku, on ne peut que l’apprécier. Outre la patte graphique, les animations et les décors sont soignés et agréables.

Une option permet de jouer en mode 2D mais j’ai préféré profiter des beaux graphismes que la Switch peut nous proposer.

Le troisième point concerne le gameplay. Il est simple à prendre en main que ce soit en combat comme en phase d’exploration. Ce Dragon Quest XI reprend le gameplay historique de la série. J’adore ce style de combat au tour par tour des Dragon Quest et j’apprécie énormément l’option de combat automatique qui permet de faire gagner du temps lors des phases d’exp. Lorsque l’on choisit « agir avec sagesse » l’équipe se débrouille seule pour tuer le monstre et de manière intelligente en utilisant les actions que j’aurai moi-même choisi dans la plupart des cas. De plus c’est un gain de temps énorme.

J’ai également apprécié le fait de pouvoir fabriquer moi-même mon équipement grâce à la transforge que l’on peut utiliser à tout moment. Une nouveauté très agréable.

Le quatrième et dernier point concernera le scénario de ce Dragon Quest XI que j’ai vraiment adoré ! Je me suis attachée à chaque personnage et à leurs histoires. Je me suis passionnée pour leur quête et pour les croyances de leur monde fantastique. J’ai eu les larmes aux yeux, j’ai été aussi en colère lorsque j’ai découvert les rebondissements importants de l’histoire. Et comme d’habitude, les rebondissements et autres coups de poker ne manque pas dans ce jeu. Le tout forme une vraie belle aventure dans un univers médiéval fantastique qui met en avant une belle histoire d’amitié.

Yunicia

Conclusion

Dragon Quest XI S est un JRPG que j’ai adoré sur tous les points scénario, gameplay, graphisme, musique et personnage. J’ai vécu une très belle aventure pleine de rebondissement qui m’a émue et transportée dans un univers médiéval fantastique aux graphismes soignés. La musique en version orchestrale du jeu m’a littéralement téléporté au cœur de l’aventure en m’arrachant à mon quotidien. Le gameplay quasi identique aux premières versions du jeu m’a séduit par sa simplicité. Je vous recommande vivement ce Dragon Quest XI S. Il faut environ 80-90h pour faire le scénario principal mais si vous faites tous les quêtes annexes ainsi que celles des chronomis vous dépasserez la centaine d’heures de jeu à coup sûr.

Bref, si vous avez un peu de temps et que vous aimez les JRPG…foncez…

Des bizoux à bientôt.