Version boite Potion Permit Switch

Potion Permit sur Nintendo Switch

  • Catégories : Action, Aventure, RPG
  • Editeurs / Distributeur : PQube / Just For Games
  • Développeur : MassHive Media
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Russe, Chinois, Coréen
  • Date sortie : 22/09/2022

Potion Permit est un jeu que j’attendais beaucoup ! J’ai suivi son développement au travers d’une bêta sur Steam, mais aussi via les retours entre le studio à l’origine du jeu et les bêta-testeurs. En effet, le studio MassHive Media a développé le jeu en étant particulièrement attentif aux retours de sa communauté. Cette manière de concevoir un jeu vidéo donne en général naissance à une pépite !

Sans plus attendre découvrons Potion Permit sorti fin septembre sur Nintendo Switch en version boîte grâce à Just for Games et bien sûr en dématérialisé sur l’eShop.

Chaudron Potion Permit
Potion Permit - Rue

Devenez apothicaire dans Potion Permit

Bienvenue à Moonbury…ou pas ! Potion Permit nous invite à exercer l’alchimie dans un petit village afin d’y soigner et d’y aider les habitants. Le seul problème est que la population a une dent contre la guilde des apothicaires de la capitale dont nous faisons partie.

Nous ignorons d’où vient cette rancœur à l’égard des alchimistes… Qui sait, nous le découvrirons peut-être.

En attendant, le maire de Moonbury en personne a sollicité l’aide de la guilde afin de guérir sa fille. Nous ne pouvons donc pas refuser cette mission. De plus, le guérisseur local n’arrive pas à soigner la chère fille du maire avec les méthodes de soin traditionnelles. Nous sommes donc le seul espoir de la petite Rue.

Après avoir réussi à soigner la fille du Maire, celui-ci vous invite à nous installer dans le village. Nous n’avons donc pas le choix : il va falloir nous faire une place à Moonbury en travaillant d’arrache-pied pour améliorer notre réputation et celle de la guilde.

Potion Permit propose une aventure entre simulations de vie et la gestion d’une clinique. Un jeu extrêmement complet dans lequel nous ne verrons pas les jours défiler. Entre vos patients à la clinique, la récolte de ressources, les quêtes principales et annexes, le jeu saura vous occuper un bon moment !

Potion Permit premier zone

Votre première mission : prendre soin des habitants

Comme je vous le disais, Moonbury n’est pas une ville des plus accueillante, mais le maire va tout de même nous offrir un toit et l’accès à la clinique.

La potionnerie dans laquelle nous allons nous installer est en piteux état : trou dans le toit, cuisine inexploitable… Cependant, Monsieur le Maire a pris soin de faire réparer le chaudron pour que nous puissions créer nos potions. Bien entendu, petit à petit nous allons pouvoir retaper notre habitation ainsi que la clinique… En effet, la clinique est, elle aussi, dans un sale état, mais les habitants n’ont pas l’air de s’en plaindre.

Dès le lendemain de votre aménagement, les choses sérieuses vont commencer ! Les patients vont affluer à la clinique et nous aurons environ cinq jours pour les soigner. Il nous faudra les examiner pour déterminer leur pathologie et trouver le remède adéquat.

L’examen se fait en quatre phases :

  • La première phase consiste à écouter le patient pour savoir où il a mal.
  • La seconde, à examiner chaque point de douleur.
  • La troisième, à récupérer les ressources pour préparer la potion appropriée.
  • La quatrième, à appliquer la bonne potion sur chaque point de douleur.

L’examen se déroule sous la forme de mini-jeu. Qui vous permettra d’identifier la maladie ou la cause de la douleur : crampes aux épaules, contusions, fréquence cardiaque basse, urticaire, rougeur, inflammation… Plus nous avancerons dans le jeu, plus les maladies seront lourdes et les douleurs multiples. Il nous faudra donc améliorer nos compétences d’apothicaire pour veiller sur la santé des habitants.

En fonction de la maladie, vous aurez un des trois mini jeux à résoudre :

  • Un jeu de rythme avec la croix directionnelle
  • Un jeu de mémoire toujours avec la croix directionnelle
  • Un jeu de concentration dans lequel vous devrez esquiver les microbes.

Une fois l’examen réussi, vous saurez quel remède vous devez créer et appliquer à chaque point de douleur. Il ne vous restera plus qu’à aller dans votre potionnerie pour confectionner les bonnes potions. La création de potions est relativement simple ! Il suffit de remplir un modèle composer de case avec les ingrédients du bon type : feu, air, eau et terre. Une fois le schéma complété par des ingrédients, on referme le chaudron et « abracadabra ! » la potion est créée.

Nous pouvons remplir les schémas comme bon nous semble et enregistrer nos différents « puzzle » d’ingrédients afin de refaire les potions plus rapidement.

Plus nous progresserons, plus nous devrons réaliser de recettes de haut niveau afin de soigner les habitants. Il nous faudra, pour cela, trouver des ingrédients plus fort et améliorer notre chaudron pour rester le meilleur apothicaire.

Attendez-vous à ce cycle tous les jours ou presque. En effet, chaque jour nous aurons un patient ou plus à soigner. Un gyrophare disposé sur le toit de la clinique nous indiquera la présence de malade. Une fois notre ou nos patients soignés, nous pourrons disposer de votre journée comme bon vous semble.

Une faune et une flore uniques

Pour confectionner nos potions, nous aurons besoin d’ingrédients, de nombreux ingrédients ! Par chance, l’ile de Moonbury est vaste et nous y trouverons toutes les plantes et tous les ingrédients nécessaires à la conception de nos remèdes et diverses concoctions.

Afin de récolter les plantes, nous disposerons d’une faucille, d’une hache pour le bois et la sève et d’un marteau pour les rochers. Ces trois outils nous permettront de récolter tout ce dont nous avons besoin, mais aussi de nous battre contre les monstres.

L’île n’est pas si tranquille en dehors de la ville et de nombreuses bêtes sauvages peuplent les zones à proximité de la Moonbury. C’est pour cela que les gardes forestiers et les forces de l’ordre local veillent à ce que la population soit en sécurité.

Nous pourrons parcourir quatre zones au total sur l’île :

  • La zone de base, « Est du Champ des prés » ;
  • Son prolongement, « Cœur du Champ des prés » ;
  • La zone enneigée, « l’Iceberg Verglacé » ;
  • Et, la zone désertique, « les terres arides ».

Nous devrons faire avancer l’histoire et notre niveau d’alchimie pour débloquer chacune de ses zones. Elles offrent toutes leurs lots de plantes et de monstres. Plus nous avançons dans l’histoire, plus les zones sont dangereuses et apportent du challenge.

Chaque zone nous en apprendra davantage sur l’histoire particulière qui lie la guilde des apothicaires à Moonbury. Ainsi, petit à petit nous comprendrons pourquoi les villageois étaient contre notre arrivée.

On ne s’ennuie jamais à Moonbury !

Entre votre travail à la clinique et la récolte d’ingrédients dans les zones sauvages de l’île, nos journées sont déjà bien remplies. Cependant, l’association médicale de la capitale n’est pas bien vue au village et afin de détendre l’atmosphère, améliorer nos relations avec les habitants semble une bonne idée.

La vie à la campagne, loin du stress des grandes villes, est différente, mais ce n’est pas pour cette raison que nous allons nous ennuyer. En effet, Moonbury abrite une trentaine d’habitants que nous allons apprendre à connaitre.

Plus nos relations avec eux évolueront, plus nous pourrons améliorer notre travail : outils, bâtiments… De plus la ville s’embellira : les ponts, les lampadaires qui éclairent les rues et les bâtiments publics seront petit à petit restaurés.

Nous pourrons également participer à l’amélioration des outils du forgeron et du charpentier local afin d’optimiser nos propres outils et ainsi gagner en productivité. En participant à l’amélioration de l’atelier du charpentier, nous aurons également accès à tout un éventail de meuble et de plante d’intérieur pour décorer notre habitation.

On se prend vite au jeu de répondre aux requêtes des habitants. Répondre à leurs requêtes nous permettra d’améliorer nos relations avec eux et d’obtenir des recettes des cuisines pour préparer des plats qui nous seront bien utiles lors de nos expéditions.

Plus nous développerons nos relations avec les habitants, plus nous débloquerons de petites cinématiques nous dévoilant des facettes de leurs personnalités. C’est vraiment super addictif !

Un fidèle compagnon efficace

Heureusement que notre fidèle compagnon est à nos côtés à chaque instant. En effet, dès le début du jeu, un gros chien blanc et marron nous accompagnera. Nous devrons le nourrir chaque jour et lui apporter de l’attention. Une fois que nous serons devenus complices avec notre toutou, il nous aidera au quotidien : en déterrant des matériaux lors de nos expéditions de récoltes soit en nous amenant à une personne.

Les habitants de Moonbury vivent leur vie et reste rarement au même endroit. Au fil des journées, on se rend compte qu’ils ont une certaine routine comme celle d’aller manger du maïs grillé sur la plage ou d’aller boire un verre le soir après une journée de travail. C’est une des choses qui rends Potion Permit particulièrement agréable, nous avons l’impression d’être dans un vrai village, pas quelque chose de scripté. Les habitants interagissent entre eux, ils s’arrêtent pour nous dire bonjour…

Mais, du coup, il est parfois difficile de les trouver pour rendre une quête. C’est là qu’intervient notre fidèle toutou, il suffit de lui demander de nous amener à une personne pour qu’il nous guide à elle.

Avoir un chien n’est donc pas une simple « décoration » dans le jeu, ses actions sont vraiment utiles et je dirais même indispensable.

Potion Permit, un jeu pensé pour Nintendo Switch

Potion Permit est un jeu au style rétro avec des graphismes en 2D. C’est un style que j’affectionne particulièrement, et les graphismes en 2D de Potion Permit m’ont réellement séduite. Ils sont très détaillés tant au niveau du design qu’au niveau des personnages. J’ai particulièrement apprécié les animations des personnages qui les rendent vraiment vivants. Chaque personnage dispose de sa propre animation en fonction de son métier ou de son caractère.

Les monstres présents dans les différentes zones sont également très détaillés et parfaitement animés.

Concernant la musique de Potion Permit, les mélodies du jeu nous plongent dans l’aventure et soutiennent parfaitement les actions que nous effectuons ou les cinématiques. Je me suis surprise à les fredonner au travail ou en cuisinant. Elles sont vraiment agréables et restent en tête juste comme il faut.

Niveau gameplay, le jeu est parfaitement adapté à la manette de la Switch. Les menus sont agréables à parcourir et les interactions avec les différents éléments du jeu sont intuitives.

Les combats sont simples avec une touche d’action et une pour esquiver. Rien de bien compliqué, mais le cœur du jeu ne vient pas des combats.

Afin de simplifier les déplacements fréquents dus aux quêtes, plusieurs points de téléportations sont activables aussi bien dans les diverses zones qu’en ville.

L’ensemble du gameplay est vraiment très agréable et tout aussi addictif que le scénario du jeu.

Yunicia adore !

Mon avis sur Potion Permit

Potion Permit est un jeu de simulation de vie et de gestion de clinique vraiment très agréables et méga addictif. J’ai eu beaucoup de mal à décrocher du jeu pour venir écrire ce test : je suis vraiment à fond dedans !

À la manière d’un Stardew Valley, mais sur fond d’alchimie, le studio MassHive Media nous livre un jeu d’excellente qualité. Il renferme une multitude de secrets et les différents axes de progressions présents dans le jeu nous tiennent scotchés à celui-ci tout en nous offrant la liberté d’avancer librement.

Les habitants sont attachants et le scénario sur le passé de Moonbury et la guilde des apothicaires est vraiment très intéressant à découvrir. Les phases de soin aux habitants, de concoction, de remèdes et d’exploration des zones offrent un ensemble plaisant et addictif.

C’est un jeu calme qui offre une bonne dose de détente le soir après le travail. Ni trop compliqué, ni trop simple, chaque joueur y trouvera son compte.