Windbound

  • Catégories : Aventure, Action
  • Editeurs : Koch Media
  • Développeurs : 5 Lives
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Russe, Chinois
  • Date sortie : 28/08/2020

J’ai enfin pu jouer à Windbound ! Je suis trop contente ! Je l’attendais depuis longtemps, j’avais vraiment accroché lors des bandes-annonces qui présentaient le jeu comme Zelda Breath of the Wild like. Par la suite, j’en ai appris un peu plus : Windbound devait être un jeu de survie. Cette nouvelle information m’a vraiment réjoui, car j’adore ce style de jeu. J’ai donc foncé sur le jeu dès sa sortie pour vous le présenter et vous donner mon avis sur celui-ci.

Présentation de Windbound

Windbound est donc un jeu de survie qui se déroule dans un monde ouvert avec un côté navigation en pleine mer très présent. Vous incarnez Kara, une navigatrice qui à la suite d’un orage subi en pleine mer va se retrouver au cœur d’un archipel inconnu : les îles perdues.

Yunicia adore !

Elle va devoir traverser ces îles pour en découvrir l’histoire. L’histoire est celle de ses ancêtres qui a été depuis longtemps oubliée. C’est seulement à cette condition qu’elle pourra espérer retrouver sa tribu. L’histoire est suggérée et je vous invite à regarder la bande-annonce pour en apprendre un peu plus.

Le jeu va alors se dérouler en 5 actes qui vont révéler petit à petit des morceaux de cette histoire pour finir par dévoiler une fresque la retraçant. Les 5 actes vont se dérouler de la même façon : Kara va se retrouver sur une île ou sur son bateau (bateau que vous aurez construit) puis vous devrez partir à la recherche de 3 artefacts disséminés sur les îles alentour. Enfin, vous devrez les ramener sur une île bien particulière pour finaliser l’acte en cours et passer au suivant.

Chaque acte mettra vos compétences de navigation à l’épreuve lors d’un parcours avec une mer agitée parsemée de récifs et de rochers en tout genre. Ce passage sert de transition entre les actes et vous permet de récupérer une bénédiction. Vous aurez le choix entre deux d’entre elles qui seront sélectionnées aléatoirement, vous octroyant un bonus parfois non négligeable. Il vous faudra environ 1h30 pour finaliser chaque acte.

Comment se déroule un acte de Windbound ?

Dans le premier acte vous vous réveillez sur une île déserte avec pour seule arme/outil votre couteau. Rapidement vous trouverez une pagaie enchantée. Dès lors, vous pouvez fabriquer un bateau grâce aux divers matériaux que vous trouverez sur l’île. Pour les actes suivants, vous réapparaîtrez sur ce bateau.

Le bateau est primordial dans l’histoire, il est votre refuge, mais également le seul moyen de transport qui vous permettra d’aller d’île en île.

Vous devrez également veiller à ne pas mourir de faim. Sur chacune des îles, vous trouverez de la nourriture, que ce soit sous la forme de gibier, de champignons ou encore de baies. Vous devrez alors fabriquer des armes pour vous défendre ou chasser la faune présente sur les îles et apprendre à faire un feu pour faire cuire votre gibier. Manger de la viande crue vous rendrait malade.

Kara pourra également tresser des paniers ou des sacs afin de vous permettre de transporter plus d’objets. Vous pourrez ainsi stocker vos objets sur votre bateau. Un vrai jeu de survie en somme !

Vous aurez une barre de santé et une barre d’endurance qui remonteront lorsque vous mangerez et qui diminueront à chaque effort ou à chaque fois qu’un monstre vous touchera. Les seules dimensions de survie qu’il manque sont la gestion de la soif et le sommeil.

Comment survit-on dans un archipel oublié ?

Les îles de l’archipel n’abritent aucun humain, enfin n’en abritent plus, mais elles regorgent de matériaux et d’animaux plus ou moins dangereux. Chaque île, chaque archipel, sera générée aléatoirement par le moteur du jeu proposant une nouvelle exploration à chaque partie. Vous devrez donc survivre en vous adaptant à ce que vous trouverez à chaque fois. Je note que le moteur de génération d’île est particulièrement bien foutu car aucune île n’a de lieu inaccessible qui pourrait bloquer notre progression ou d’incohérence.

Votre bateau sera votre refuge au fil des chapitres. Il vous servira à stocker vos objets, car votre sac sera vite limité. Vous pourrez également l’améliorer en passant d’une simple barque en paille à une double coque en bois… Il est primordial d’améliorer son bateau pour réaliser les parcours de navigation de chaque fin de chapitre. Et la voile en bois est tellement cooool !

Au fur et à mesure de vos découvertes en matériaux, vous pourrez fabriquer de plus en plus d’équipements, ce qui vous permettra d’affronter tous vos ennemis : hache, marteau, lance, fronde, arc… Ils deviendront d’ailleurs de plus en plus forts et nombreux lors de votre avancée dans les chapitres.

La difficulté générale deviendra de plus en plus complexe au fil des chapitres vous obligeant à ne penser qu’à deux choses : trouver les artefacts le plus rapidement possible et survivre jusqu’à la fin du chapitre. C’est vraiment top de se sentir de plus en plus en danger dans un jeu de survie alors que vous avez atteint un certain confort grâce à vos armes et à votre bateau.

Un gameplay perfectible

Windbound est vraiment un jeu que j’ai adoré ! Le côté survie en monde ouvert est vraiment top, et graphiquement il est très beau avec une faune peu diversifiée, mais largement suffisante. Les cartes ne sont pas vides et les îles sont à chaque fois différentes. Ce qui m’a vraiment gêné, ce sont les phases de navigation… Le gameplay de navigation est pourtant bien pensé : vous devez maîtriser la tension sur votre voile et son déploiement partiel ou total pour ne pas retourner votre bateau ou simplement gérer votre allure. Le seul souci vient de ce putain de vent qui ne souffle jamais du bon côté… De ce fait, il n’est pas rare de se retrouver complètement à l’arrêt entre 3 îles…

De même, j’aurais aimé avoir le choix de sortir ma rame même en ayant équipé mon bateau d’une voile. Cela aurait facilité les phases d’accostage et évité les galères lorsque le vent souffle du mauvais côté.

Pour le reste, le gameplay reste perfectible lors des phases de combat comme pour le craft… Surtout pour les crafts concernant le bateau : aménagement ou coques supplémentaires. Il faudra bien placer votre personnage afin de pouvoir réaliser le craft (module apparait en vert). Mais personnellement je suis passé outre ces petits soucis pour profiter pleinement du jeu et de l’expérience qu’il nous propose.

Afin d’en profiter pleinement, je vous conseille également de sauvegarder avant de passer les « portes lumineuses » de chaque chapitre. J’ai eu 4 crashs du jeu avec un rollback à ma dernière sauvegarde lors du passage de ces portes. La première fois, j’ai perdu 1h30 de jeu. Ce petit désagrément a déclencher chez moi, un nouveau toc : la sauvegarde compulsive dès que j’arrive ou que je quitte une île. J’avais vraiment les boules après le premier crash ! Mais en sauvegardant juste avant le passage d’une porte, c’est devenu un bug moins gênant et qui sera sûrement patché rapidement.

Yunicia adore !

Conclusion

J’ai vraiment beaucoup aimé Windbound ! C’est le style de jeu qui me convient parfaitement. J’ai dû passer entre 6 et 10h sur le jeu pour faire le mode histoire une première fois. Je testerai peut-être le mode survie, mais un peu plus tard. Les graphismes, le scénario et le jeu de survie en monde ouvert m’ont vraiment comblé ! J’ai quelques reproches tout de même à savoir qu’on ne peut pas pêcher par exemple et j’aurai bien aimé un mode plus soft qui m’aurait permis de découvrir en long en large et en travers chaque archipel.

Windbound souffre encore de quelques bugs de gameplay qui risque d’en faire rager plus d’un. Mais, personnellement, je trouve qu’il serait dommage de passer à côté de celui-ci. Surtout pour quelques bugs qui, j’en suis persuadé, seront rapidement corrigés (jeu testé entre le 28 aout 2020 et 1er septembre 2020).

Si vous aimez les jeux de survie et si vous avez la patience de passer outre les quelques bugs du jeu, Windbound est fait pour vous ! J’ai vraiment passé un excellent moment sur ce jeu même si j’ai râlé un peu pendant les phases de navigation.