The Legend of Zelda : Link’s Awakening

  • Catégories : Aventure, Action
  • Editeurs : Nintendo
  • Développeurs : Nintendo
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Russe, Chinois
  • Date sortie : 20/09/2019

The Légend of Zelda : Link’s Awakening sur Nintendo Switch est mon coup de cœur du mois de septembre. Après Dragon Quest Builders 2 cet été, j’ai été gâtée niveau jeux coup de cœur.

La sortie de ce « nouveau » Zelda sur Switch tombe vraiment à pic ! Il faut dire que j’avais très très très envie de jouer à un Zelda pour me replonger dans un univers jeux vidéoludiques familiers. Ce remake de Zelda Link’s Awakening a comblé toutes mes attentes aussi bien au niveau de la bande son (nostalgie) qu’au niveau du gameplay et que dire de ces superbes graphismes. Ce jeu est une perle !

Un peu d’histoire

Et bien oui, The Legend of Zelda Link’s Awakening n’est pas un « nouveau » jeu. Il est donc bon de le resituer dans le temps.

Le jeu original est sorti en 1993 sur Game Boy. Il est développé et édité par Nintendo et rencontre un grand succès. Malheureusement, je n’avais pas encore les pieds dans le monde du jeu vidéo à cette époque… En 1998, le jeu est réédité dans une version colorisée sur Game Boy Color sous le nom : The Légend of Zelda Link’s Awakening DX. Là, j’avais enfin ma première console, ma jolie Game Boy Color Violette, mais je ne connaissais pas encore la licence Zelda…

Puis en 2011, une version dématérialisée sur 3DS débarque. Là, je l’ai prise, mais je n’y ai pas joué de suite et petit à petit j’ai oublié son existence…

Enfin, ce 20 septembre 2019, une version remastérisée (bande-son retravaillée, graphisme entièrement refait) est sortie sur Switch. Je vais enfin pouvoir me lancer dans l’aventure…hors de question de laisser dormir le jeu sur une étagère cette fois.

Je découvre donc entièrement le jeu avec cette version et c’est un vrai régal.

Cette histoire d’acheter des jeux sans les finir me rappelle quelqu’un… Ah oui, c’est Hirumaze ! Il a dit : « Tu devrais peut-être essayer de finir les jeux que tu as avant d’en acheter d’autres ! ça fera du bien à ton porte-monnaie… ».

Comment dire… c’est pas faux ! Je vais essayer de le faire, mais Zelda avait l’air tellement bien que j’ai craqué…

Après histoire, historique… l’histoire du jeu (attention jeu de mots -_-)

Comme dans tous les Zelda, vous incarnez Link. Il s’est échoué sur l’île mystérieuse de Cocolint à la suite d’une tempête en mer alors qu’il essayait de rentrer chez lui.

Il se retrouve prisonnier de cette île de Cocolint. Pour en sortir, Link va devoir réveiller le « Poisson-Rêve ». Bien entendu, les monstres qui peuplent l’île sont contre cette idée et ont enfermé les instruments de musique permettant de réveiller ce fameux poisson dans des donjons qu’ils gardent farouchement. Link part donc à l’assaut de ces donjons pour récupérer les instruments et réveiller ledit poisson.

Le jeu en lui-même

Alors dès le lancement du jeu, mes yeux ont brillé ! Les graphismes sont magnifiques et la bande-son est un régal. J’avais vraiment envie de faire un Zelda et Link’s Awakening est vraiment tombé au bon moment. Les musiques du jeu réveillent en moi des souvenirs nostalgiques de mes 12 ans lorsque je jouais à Ocarina of Time. Bref, passé le moment nostalgie, le jeu reste magnifique graphiquement avec une bande-son qui vous donne envie de jouer avec le son bien fort.

Au niveau du gameplay, on retrouve parfaitement les sensations des jeux en 2D qu’on a eues sur Game Boy. J’ai vraiment vraiment accroché !

Le jeu pousse le joueur à la curiosité, à aller parler avec tous les pnj pour débloquer des quêtes annexes, à farmer un peu les rubis pour s’offrir un arc, à parcourir la carte pour trouver des donjons cachés… C’est vraiment un plaisir !

 Même l’histoire principale pousse le joueur à avancer pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette mystérieuse île. Les quêtes annexes permettent d’avancer dans l’histoire principale, tout est lié ! C’est vraiment génial ! Je m’amuse beaucoup sur ce jeu.

En fait, on retrouve tous les bons côtés d’un vieux jeu, mais avec un design et des musiques dignes des plateformes actuelles.

Je ne trouve rien à lui reprocher. Il invite vraiment le joueur à plonger dans le monde de Cocolint, à réfléchir et à être astucieux pour résoudre les énigmes des différents donjons. En y jouant, je me suis même surprise à penser que c’est un jeu que j’aimerais partager avec mes enfants… Bon le jeu est là, reste plus qu’a faire des gosses…MDR

Pour conclure

The Legend of Zelda : Link’s Awakening est vraiment un très bon jeu ! Débutant comme joueurs confirmés y trouveront du plaisir à jouer. C’est une excellente idée d’avoir ressortie de jeu sur Switch en l’ayant aussi bien retravaillé. Merci à Nintendo.

J’ai été émerveillée par les graphismes et les musiques, il m’a fait retomber en enfant avec son gameplay et j’ai pris énormément de plaisir à y jouer. J’ai mis environ 20 heures pour faire le jeu tranquillement et sans connaitre l’histoire : 18 heures de plaisir et 2 heures à me casser la tête pour trouver des clés et autres objets bien cachés. C’est un gros coup de cœur, un peu comme Dragon Quest Builders 2 l’a été début juillet.

Bref, si vous hésitez à l’acheter, n’hésitez plus il vaut bien les 50 euros que j’ai payé. Il vaut vraiment le détour que vous ayez déjà parcouru Cocolint ou pas.