Fallen Legion Revenants

  • Catégories : RPG, Action
  • Editeurs : NIS America
  • Développeurs : YummyYummyTummy
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles :Nintendo Switch
  • Langues : Anglais
  • Date sortie : 19/02/2021

Fallen Legion Revenants est la suite de Fallen Legion : Rise to Glory sorti le 1er juin 2018 sur Nintendo Switch. Ce jeu regroupait Fallen Legion : Flames of Rebellion et Fallen Legion : Sins of an Empire. Mais je ne pourrais pas vous en parler, car malheureusement, je n’y ai pas joué… Mais il n’est pas nécessaire d’avoir fait les premiers opus pour apprécier celui-ci. Du coup, découvrons ensemble Fallen Legion Revenants, un action RPG assez tactique.

Le scénario

Le jeu propose d’agir en même temps sur deux fronts : le champ de bataille avec Rowena et le conflit politique avec Lucien. Le jeu commence directement par un tutoriel qui vous entraine sur le champ de bataille aux côtés de Rowena et de deux combattants (des exemplars). Un peu abrupte comme introduction, car le jeu est totalement en anglais et les dialogues de cette phase introductive défile automatiquement ne laissant que peu de temps aux joueurs francophones de comprendre l’histoire. Ayant un petit souci de convergence (c’est un truc relou qui gêne la lecture en général), j’ai un peu galéré à suivre au début… J’ai trouvé ce passage décourageant, mais heureusement nous pouvons trouver un petit synopsis sur la fiche du jeu qui compense mon petit passage à vide pendant « l’intro » ! Je vous propose donc de faire un petit récapitulatif de la situation dans laquelle évoluent nos personnages.

Une sorte de peste magique a ravagé le monde le recouvrant de miasmes et transformant ses habitants en monstres. Les humains survivants se sont réfugiés sur une île qui lévite au-dessus du monde sur laquelle repose le château de Welkin. Ce château est le dernier refuge de l’humanité cependant c’est loin d’être un paradis. En effet, il est dirigé par Ivor, un gouverneur tyrannique. Il a une apparence vampirique qui ne laisse aucune place au doute concernant sa nature de grand méchant ! Honnêtement, sa façon de parler et son avatar me font froid dans le dos.

Lucien vit lui aussi dans le château. Il est l’opposé d’Ivor : jeune et plein de vie, il souhaite destituer Ivor pour reprendre en main le château. Mais pour ce faire, il a besoin d’alliés interne comme externe au château. Plusieurs partisans de Lucien vont lui donner un coup de main à l’intérieur du château, mais il faudra persuader d’autres personnes de rejoindre sa cause. Pour ce qui est de l’allié à l’extérieur, il s’agit de Rowena, le fantôme d’une femme qui s’est associé à Lucien pour sortir son fils prisonnier des geôles du château. Le partenariat entre Lucien et Rowena n’est pas basé sur les sentiments les plus amicaux qui soient, mais il fonctionne parfaitement. Rowena étant un fantôme elle peut aussi bien se promener dans le château que dans le monde extérieur.

Lucien se chargera d’influencer les habitants du château pour servir sa cause grâce à des objets et indices qu’il aura lui-même trouvés dans le château ou que Rowena aura débusqués. Rowena, pendant ce temps, parcourra le monde extérieur au côté « d’Exemplars ». Les Exemplars sont des guerriers invoqués à partir d’armes ou d’objets qui renferment leur esprit. Ils reprennent forme humaine afin de combattre auprès de Rowena. Notre petit groupe de combattant, Rowena et 3 Exemplars, ne craint pas la peste magique et est libre de parcourir le monde sans soucis.

Un scénario fantasy intéressant, une ambiance sombre et une intrigue influencée par les choix du joueur sont les moteurs du jeu. En effet, les choix que vous ferez au sein de l’histoire pourront en modifier le déroulement.

Un système de combat qui parait simple, mais qui ne l’est pas !

J’ai été un peu surprise par le système de combat que je trouvais super simple et bourrin au début, mais… le premier boss et les combats contre 3 ou 4 ennemis différents en même temps m’ont vite fait oublier cette idée. Je vais essayer de vous expliquer tous cela simplement.

Les combats se déroulent sur un plan en 2D, votre équipe est à gauche et les ennemis à droite. Les personnages peuvent se déplacer sur 7 cases : 3 encadrées de blanc pour chaque équipe puis une centrale qui n’est pas délimité visuellement, mais bel et bien présente.

Les touches A, B, X et Y sont attribué à l’attaque de base à chacun de vos personnages. Un simple appui sur une touche et le personnage correspondant ira attaquer le premier monstre qui se trouve face à lui. Chaque attaque normale fait grimper une jauge de « mana » qui vous permettra de déclencher une attaque spéciale en maintenant une gâchette puis la touche d’attaque standard du personnage.

Vos personnages ont également un bouclier réflecteur à leur disposition qui prend une grande importance dans la stratégie des combats. En effet, renvoyer les attaques étourdit les ennemies ou casse leur défense pour que vous puissiez les attaquer en suite. Et renvoyer les attaques des boss est carrément obligatoire si vous voulez éviter un game over. Il faut savoir que pour arriver à renvoyer une attaque vous devez activer votre bouclier au bon moment sinon vous subirez les dégâts et finirez par devoir ressusciter un ou plusieurs de vos personnages.

À partir de ce moment-là, la stratégie commence à apparaitre : renvoyer une attaque à l’ennemi, en ayant accumulé des points de mana pour pouvoir déclencher un combo d’attaques spéciales grâce aux points de la barre de mana… Si vous avez le bon timing, les combats seront rythmés, mais assez faciles et en revanche si vous n’avez pas de bon reflex… vous allez galérer. De plus, vos ennemis vont pouvoir piéger des cases, avec du poison par exemple, ce qui vous obligera à réduire vos déplacements en privilégiant des attaques à distance.

Les personnages de base ont des attaques physiques qu’elles soient au corps à corps ou à distance. Rowena est le mage de l’équipe et dispose de sort de soin et de sorts offensif. En avançant dans l’histoire, vos personnages gagneront de l’expérience en utilisant leur technique et pourront en apprendre davantage. Avant chaque bataille, vous pourrez choisir les combattants qui accompagneront Rowena ainsi que leurs capacités.

Chaque combat sera accompagné d’une partie politique avec Lucien qui interviendra en fin de bataille ou au milieu pour vous aider en vous donnant des informations.

La partie politique et choix du scénario

Le jeu dispose de plusieurs fins différentes qui seront influencées par vos choix qui concernent l’intrigue politique ou vos relations avec Rowena.

Pour chaque partie politique du jeu, vous aurez accès à plusieurs salles du château comme le grand hall ou la bibliothèque qui vous permettront de récupérer des objets ou des indices auprès des PNJ qui s’y trouvent. Une fois ces indices trouvés, vous devrez parler à un personnage en particulier et faire un ou plusieurs choix dans la conversation qui influenceront l’histoire. Selon vos choix, vous pourriez bien abréger votre expérience de jeu en tombant directement sur un game over. C’est un peu frustrant, mais c’est aussi un des charmes du jeu. Pour éviter ce genre de désagrément, je vous invite à bien fouiller les pièces du château afin d’avoir les éléments en votre faveur pour persuader ou corrompre le PNJ en face de vous.

Je vous conseillerai bien de prendre votre temps avant de prendre votre décision, mais vous aurez un temps limité pour choisir votre réponse. De plus, le jeu n’est disponible qu’en anglais et vu le sujet de celui-ci il vaut mieux avoir un bon niveau en anglais afin de pouvoir répondre vite et bien aux questions qui apparaissent à l’écran. C’est un peu dommage, car le manque de traduction rend le jeu moins accessible.

La réalisation générale

Le jeu est très agréable. Il possède de beaux graphismes surtout sur les sprites des personnages et des boss. Les décors sont aussi soignés, mais assez répétitif. Le tout semble dessiné à la main avec soin et retranscrit bien les deux ambiances du jeu : la terre recouverte de miasme et le cocon du château qui n’est pas si paradisiaque qu’il pourrait l’être.

Certains dialogues importants sont doublés en anglais ce qui est assez plaisant vu à la vitesse à laquelle défile parfois le texte (réglable dans les options, mais uniquement après l’intro). On aurait cependant apprécié que le doublage soit appliqué à tous les dialogues pour donner un peu plus de vie au jeu.

Les musiques d’ambiance sont plaisantes, mais se laissent oublier pendant les combats par des musiques plus rythmées qui collent parfaitement au moment avec en complément les bruitages des attaques et autres effets spéciaux. Ces derniers provoquent parfois un petit ralentissement de l’animation.

J’ai trouvé que le passage entre scène politique et bataille était un peu rapide et que chaque phase était assez courte. J’aurai préféré moins d’interruption dans mon gameplay même si pour des besoins scénaristiques cela était nécessaire.

Conclusion

Fallen Legion Revenants est un titre intéressant au niveau de son scénario et de son univers ainsi que par son gameplay atypique. Cependant, le jeu n’étant pas traduit il nécessite un effort de lecture/compréhension supplémentaire pour les non anglophones ce qui gâche un peu le côté ludique de celui-ci. Le système de combat est assez simple, mais basé uniquement sur le bon timing pour renvoyer les attaques des adversaires ce qui peut être vite frustrant et qui est très très très répétitif.

J’ai beaucoup aimé l’univers du jeu, mais je n’ai pas accroché au gameplay (je n’ai pas de réflexes). J’ai trouvé le jeu assez répétitif et je me suis assez vite lassée. Pourtant, le jeu à du potentiel, mais ce n’est vraiment pas mon style de jeu. J’aurais aimé qu’ils soient traduits en français et qu’il ait un doublage intégral (en anglais ou autre) pour avoir le ton des discussions politiques. Bref, ce n’est pas un mauvais jeu, mais qui manque un peu de finitions et qui n’est pas pour moi.