Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée

  • Catégories : RPG
  • Editeurs : KOEI TECMO EUROPE
  • Développeurs : GUST
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles :Nintendo Switch
  • Langues : Anglais, Français
  • Date sortie :29/01/2021

Kikou, bonjour,

Aujourd’hui, nouveau test réalisé via la copie du jeu envoyé par Koch Média d’Atelier Ryza 2 – Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée. Merci beaucoup à eux de m’avoir confié le jeu. J’avais vraiment envie de découvrir cette saga qui compte déjà 21 jeux et donc 22 avec Atelier Ryza 2.

Je ne m’étais jamais lancée dans l’un des jeux auparavant, car la série était uniquement disponible en anglais et pour le confort de jeu, et surtout sur un RPG, je préfère avoir une version française… Mais, bonne surprise, Ryza 2 dispose d’une traduction française ! Je n’avais donc plus d’excuse pour ne pas me lancer dans l’aventure.

La saga des « Ateliers » sont des jeux qui fonctionnent en général par trilogie et qui reposent sur un mélange de JRPG et de craft. En effet, les jeux proposent un mélange récolte de matériaux, alchimie pour les crafts et enfin un scénario dans lequel votre personnage et son équipe doivent réaliser diverses quêtes en affrontant monstres et boss. Tout ce que j’ai aimé dans les MMORPG réuni dans un JRPG sur ma jolie petite Switch et en français !

Sans plus attendre, je vous propose mon test de ce JRPG atypique !

Au secours, je n’ai pas joué au premier jeu !

Dans la série des Ateliers, vous incarnez donc une alchimiste qui porte en général le nom du jeu. Ici vous incarnez donc Ryza, une jeune fille d’une vingtaine d’années issue de la petite île de Kurken. Le jeu se déroule 3 ans après les aventures du premier jeu. Ryza débarque de l’île de Kurken pour rejoindre la capitale. Quelques allusions sont faites par rapport au scénario du premier volet.

Voici, ce que l’on peut trouver sur le premier opus de cette trilogie qui se déroule entièrement sur l’île de Kurken : Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout :

« Le personnage principal, Ryza, est une jeune fille ordinaire.

Lassée de sa vie rurale, elle s’enfuit de son village et rejoint ses amis dans un lieu secret pour parler de leurs rêves d’avenir et préparer des aventures passionnantes.

Un beau jour, Ryza et ses amis s’élancent, déterminés à explorer l’île interdite de l’autre côté du rivage pour leur première expédition.

Aux côtés de l’alchimiste et d’autres amis rencontrés sur place, ils vivent une aventure estivale qui restera à jamais gravée dans leurs mémoires. »

Ce petit résumé suffit à apprécier le 2ème opus, vous n’avez donc pas forcément besoin d’avoir joué au premier volet de la saga pour vous lancer dans Atelier Ryza 2 !

En effet, chaque personnage vous sera introduit rapidement lors de leurs rencontres. La seule chose qu’il vous manquera sera donc de les reconnaitre et aussi quelques mécanismes présents dans le premier jeu concernant l’utilisation de certains craft qui ne sont pas vraiment expliqués. Mais rien d’insurmontable car une encyclopédie vous détaillera chacun des éléments du jeu !

L’histoire d’Atelier Ryza 2 se déroule donc 3 ans après les aventures du premier opus et commence avec l’arrivée de Ryza à la capitale. En effet, elle est la seule du groupe du premier jeu à être restée sur l’île de Kurken pour se spécialiser dans l’Alchimie. Mais suite à la réception d’une lettre de Tao, un de ses anciens camarades, elle se rend à la capitale pour l’assister dans l’exploration de ruines censées renfermer des secrets sur l’alchimie.

C’est parti pour l’aventure !

Atelier Ryza 2 : un JRPG au concept unique !

Atelier Ryza 2 vous propose un gameplay unique pour un JRPG qui n’est pas sans rappeler les MMORPG. En effet, vous aurez des combats à effectuer, des quêtes à remplir…vous devrez aussi vous soucier de l’équipement de vos personnages, mais vous devrez surtout récolter des matériaux pour réaliser des objets grâce à vos compétences d’alchimiste ! Comme dans un MMO, vous devrez en plus de taper des monstres et des boss, fabriquer vos propres potions, équipements, bombes et autres consommables…

Cette particularité rend le jeu très complet et agréable à jouer laissant le choix au joueur de faire une pause dans le scénario pour prendre le temps de fabriquer des choses ou de partir en exploration à la recherche d’ingrédients de qualité.

Le jeu se découpe en 5 phases que vous pouvez enchaîner comme bon vous semble :

  • La récolte de matériaux pour votre métier d’alchimiste,
  • la création d’objets dans votre atelier pour répondre à des quêtes annexes ou pour votre propre équipement,
  • les combats contre les monstres pour augmenter votre expérience et récupérer des ingrédients,
  • Les phases de bla-bla/quêtes avec les habitants de la ville qui vous permettent d’avancer dans l’histoire, et d’augmenter votre réputation,
  • et enfin, les phases d’exploration dans les ruines qui vous permettent de combattre des monstres donc d’augmenter votre expérience, de trouver de nouveaux matériaux d’alchimie et de découvrir l’histoire principale.

Cette dernière phase est la plus intensive et la plus importante vu qu’elle sert à dérouler l’histoire du jeu, mais les autres aspects ne sont pas à négliger pour autant ! Si votre niveau d’alchimie n’est pas bon, vous vous retrouverez rapidement bloqué devant des boss ou même dans le scénario. Et si vous n’avancez pas dans l’histoire… vous allez être bloqué en alchimie… En gros, à vous de choisir comment jongler avec ces 5 aspects/phases du jeu tout en sachant qu’ils sont tous importants.

Ces 5 phases différentes offrent au joueur un panel d’activités diverses qui s’enchainent parfaitement et donnent des objectifs en permanence que le joueur pourra réaliser selon son envie du moment. J’ai beaucoup apprécié les petits passages d’histoire composés de scénette qui introduisent des fonctionnalités ou des astuces au fur et à mesure de votre aventure.

C’est vraiment très agréable et c’est ce qui rend ce JRPG tout doux : nous ne sommes pas constamment dans un donjon à taper sur des monstres même si Ryza à l’air assez bagarreuse !

Découvrons ces 5 phases/aspects du jeu !

Ces phases possèdent toutes leurs propres caractéristiques et permettent d’évoluer dans le jeu soit de manière offensive soit de manière « sociale ». Elles contribuent à rendre le jeu vraiment complet !

Les phases les plus évidentes sont celles qui correspondent au combat.

Elles permettent à votre groupe de personnages de gagner en expérience et de devenir plus fort en combat. Comme dans tous les jeux chaque combat vous rapportera donc de l’expérience et éventuellement des items pour votre alchimie. Vous pourrez affronter des monstres et des boss soit sur la carte en vous promenant dans les divers lieux présents aux abords de la capitale soit dans les ruines que vous visiterez et qui correspondront aux donjons.

Les combats sont les phases les plus dynamiques du jeu. Elles sont proposées sous la forme de combats au tour par tour, mais dont vous ne maitrisez qu’un seul personnage. Le gameplay de ces combats est rendu plus dynamique grâce à une barre d’actions qui définira à quel moment chacun des participants au combat pourra attaquer : monstres comme alliés. Pas de pause sur les combats, vous devrez donc réfléchir en attendant votre tour sur la manière d’attaquer vos ennemis : attaque directe avec votre arme, utilisation d’objets ou de technique/sort.

Plusieurs jauges sont disponibles dans le coin gauche de votre écran, vous indiquant le nombre de coups que vous pourrez porter lors de votre prochain tour ainsi que si vous pourrez lancer un sort ou utiliser un objet. Vous aurez donc 4 jauges à surveiller en plus de votre barre de vie, mais c’est vraiment très facile à prendre en main.

Durant ces phases de combat, vous ne maîtrisez qu’un seul personnage, les autres agiront d’eux-mêmes selon la ligne directrice que vous aurez préalablement sélectionnée : mode soutien ou mode agressif. Vous pouvez à tout moment switcher de personnage si vous préférez en jouer un autre plutôt que de jouer Ryza. Vous pourrez également déclencher des combos avec vos alliés en effectuant une attaque au bon moment.

J’espère que je ne vous ai pas trop embrouillé avec tous ces détails, mais honnêtement, les combats sont très très intuitifs et dynamiques. C’est un vrai plaisir à prendre en main et ça défoule bien entre 2 phases de craft.

Viennent ensuite les phases d’explorations de ruines

Elles sont au cœur de l’histoire et offrent un aspect donjon au jeu. Constituées d’une phase d’exploration et bien sûr de combat, vous devrez également rassembler des « indices » pour comprendre l’histoire de chaque ruine et débloquer de nouvelle compétence d’alchimie. Chaque énigme résolue augmentera le pourcentage d’exploration de chaque ruine jusqu’à atteindre les 100% une fois que vous aurez tout découvert !

Vous trouverez aussi de nouveaux ingrédients lors de vos explorations ainsi que des items et plans d’alchimie vous permettant d’accéder à de nouvelles zones auparavant inaccessibles. Vous débloquerez aussi des scènes d’histoires entre les personnages.

L’alchimie et la récolte au cœur du jeu

Deux aspects indissociables du jeu : sans récolte pas de craft !

C’est les aspects que j’adore sur ce jeu, je suis une grande fan de balade et de récolte. J’aime beaucoup explorer les différentes cartes d’un jeu vidéo et si en plus je peux récolter des matériaux, c’est tout simplement génial ! Le sac de Ryza est assez grand, mais vous devrez tout de même faire des allers-retours à votre atelier pour récupérer un maximum de matériaux ou faire le tri en ne gardant que les plus qualitatifs.

Bref, je ne vais pas vous faire un dessin, mais tous les endroits que Ryza va visiter, même la ville, proposent un nombre de ressources plus ou moins important que vous pourrez récolter soit directement soit à l’aide d’outils. Pour une même source de matériaux, vous pourrez récupérer des items différents en fonction de la technique de récolte que vous utiliserez : hache, faucille, bâton…

Une fois que vous aurez récolté suffisamment de matériaux, rendez-vous dans votre atelier d’alchimie. Grâce à un arbre de « recette » et de compétence en alchimie, Ryza peut créer toute sorte d’objets à partir de simples matériaux comme des « unis » : des bogues de châtaigne.

Pour débloquer une « recette », vous devrez utiliser des points d’alchimie et/ou d’être suffisamment avancé dans l’histoire pour certaines d’entre elles. Pour récupérer des points d’Alchimie, rien de plus simple, il vous suffit de fabriquer des choses ou de répondre à des mini quêtes (disponible au café de la ville).

Le système d’arbre de recette et compétence est vraiment bien pensé, il laisse le joueur libre de le développer à sa guise en privilégiant les recettes qui l’intéresse. Cette liberté est vraiment très plaisante !

Une fois que vous connaissez une recette, il ne vous reste plus qu’à vous placer devant le chaudron pour tester vos compétences d’alchimiste.

Là aussi, le système est très bien pensé. Vous choisissez l’item que vous souhaitez fabriquer et un nouveau système d’arbre apparait vous indiquant chacun des matériaux nécessaires à la fabrication. Chaque sphère de l’arbre représente un matériau et vous indique l’élément le plus adapté à la recette (eau/feu/vent…). C’est vraiment très intuitif !

Puis au fur et à mesure de votre progression, vous apprendrez à améliorer la qualité de vos crafts en prenant en compte la qualité des matériaux de base. Tout vient petit à petit et plus vous fabriquez d’objets, plus vous avez envie de vous améliorer ou d’en fabriquer d’autre.

Outre le craft vous pouvez aussi utiliser les matériaux que vous récoltez pour répondre à des quêtes au café ou encore faire progresser le commerce local grâce à Romy qui se chargera de vendre vos trouvailles.

Passons maintenant aux phases de bla-bla/histoire

Ce sont des petites scénettes qui se déroulent en marge de l’histoire principale et qui vous permettent de débloquer des éléments supplémentaires, de développer vos affinités avec les gens ou simplement d’apprendre un peu plus de choses sur vos amis et les gens qui vivent dans la capitale.

Elles sont mignonnes et permettent de temps en temps de débloquer des lieux ou des choses vraiment très intéressantes pour nos personnages comme un forgeron par exemple. Elles se déroulent principalement en ville.

Niveau réalisation et ambiance, ça donne quoi ?

Le jeu est beau et fluide, que ce soit pendant les combats ou lorsque vous explorez une zone. Il est parsemé de cinématique agréable, bien que très centrée sur les atouts féminins de Ryza et de ses amies au niveau de la prise de vue. Si au départ on le remarque vraiment, on finit par s’habituer et ce n’est pas forcement pour déplaire à certains joueurs.

Les personnages sont typés manga pour mon plus grand plaisir et les personnages principaux disposent d’un look vestimentaire atypique, mais que j’aime beaucoup.

Les sorts sont vraiment très jolis en combat et renforcent le dynamisme de ceux-ci. Je n’ai noté aucun ralentissement pendant les combats.

Les décors et les monstres sont aussi très beaux et nous donnent envie de nous promener dans cet univers. Et tant mieux pour l’aspect récolte du jeu ! Chaque grande zone est disponible après un léger temps de chargement entre chacune d’elles. Et point ultra sympa, chaque zone est accessible en téléportation depuis la carte du monde. Un vrai gain de temps que j’ai vraiment beaucoup utilisé et apprécié.

La bande-son est juste magnifique ! On a qu’une envie c’est d’écouter les musiques d’ambiance même sans jouer, elles sont vraiment apaisantes et mignonnes. Chose que j’ai faite en mettant le jeu en pause rapidement où lorsque je suis en sécurité dans l’atelier pour aller faire autre chose tout en écoutant la musique.

Concernant le doublage en japonais, il est sympa et très orienté manga dans les intonations des personnages. J’ai diminué de 2 crans les voix avant même d’avoir lancé le jeu et je ne le regrette vraiment pas, car du coup j’ai pu profiter un maximum des musiques tout en écoutant les cinématiques en japonais (sous-titrée français bien sûr).

Je fais une petite parenthèse pour vous parler des différents menus du jeu qui classent toutes les informations de manière bien pratique. Vous avez une encyclopédie, un menu de suivi de quêtes (principal et secondaire), un menu personnage… Ils sont vraiment jolis et permettent d’obtenir une multitude d’informations super utiles.

Yunicia adore !

Conclusion

Atelier Ryza 2 – Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée est un JRPG atypique qui allie parfaitement scénario, combat, exploration de donjon, récolte et craft. Il possède un rythme assez lent permettant aux joueurs d’apprécier le jeu tout en proposant des combats très dynamiques et un contenu vaste : on trouve toujours quelque chose à faire et c’est super agréable de pouvoir, sur un même jeu, passer d’une phase à l’autre selon son humeur.

Les systèmes de craft et de récolte sont bien pensés de même que le système de combat avec les combos d’équipe qui sont intuitifs. En fait tout le jeu est intuitif pour que les joueurs prennent du plaisir en découvrant cet univers unique de la saga des Ateliers.

 

Il semblerait que l’on puisse finir le jeu en 25 heures, mais personnellement j’ai joué une bonne vingtaine d’heures avant de réaliser ce test et je suis bien loin de voir la fin de celui-ci. Je découvre encore plein de petites choses dont je n’ai pas parlé dans ce test pour ne pas vous gâcher l’expérience de jeu. Je pense avoir encore une bonne vingtaine d’heures de jeu devant moi avant de le finir, ce qui est tout à fait correct pour un jeu de ce genre.

Pour conclure, Atelier Ryza 2 m’a rappelé beaucoup d’aspects des MMORPG : le craft et la récolte. De plus, le jeu inclut toutes les bonnes idées d’un JRPG aux combats dynamiques. J’aime beaucoup, le fait que le scénario soit léger, proposant ainsi un jeu cool et intéressant avec un contenu conséquent qui promet des heures de jeu. C’est vraiment une belle découverte et je suis ravie que le jeu ait été traduit en français. Du coup, maintenant que je connais la licence, je ferai surement Atelier Rysa 1 même s’il est en anglais.