RPG Maker MV

  • Catégories : RPG, Simulation
  • Editeurs : NIS America
  • Développeurs : Kadokawa, Enterbrain
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Portugais, Russe, Chinois
  • Date sortie : 11/09/2020

J’ai toujours adoré lire pour découvrir des histoires ou bien encore les vivre au travers d’un RPG. En fait, j’adore les histoires que ce soit en livre, en film ou bien encore sous la forme d’un jeu, je suis accro aux belles aventures. Et, naturellement, j’ai toujours eu envie d’en écrire pour les partager avec un maximum de monde. J’ai essayé plusieurs fois d’écrire un livre, mais sans arriver à décrire suffisamment l’univers pour immerger mon probable futur lecteur.

Puis j’ai entendu parler de RPG Maker, et je me suis dit pourquoi ne pas créer une histoire interactive : un RPG. Vu qu’un RPG dispose d’un visuel, mettre en scène mon histoire serait surement plus simple. De plus, ayant fait des études de programmation, j’ai toujours été curieuse de voir ce que donnait ce logiciel sans pour autant passer le cap de me lancer. J’ai sagement attendu qu’il débarque sur Nintendo Switch pour enfin me décider.

En avant pour créer mon premier RPG !

La première chose que j’ai constaté c’est que je n’étais absolument pas prête et qu’avant de créer un bon petit RPG, j’allais y passer un sacré paquet d’heures ! Mais venons-en au pourquoi je vous dis ça.

Le jeu débute avec une magnifique cinématique qui met en avant tout ce que j’aime dans les RPG. Du coup, je lance le tuto en mode méga hypée ! Il se lance et nous explique les bases de la création du jeu : conception graphique de chaque carte, gestion des événements (nécessaire pour passer d’une carte à l’autre par exemple) et le paramétrage du combat contre les monstres. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé l’ampleur du travail qui m’attendait pour créer ne serait-ce que quelques heures de jeu sur un petit RPG.

Il faut penser à une multitude de détails rien que pour les déplacements (point de départ, conditions, point d’arrivée, orientation du perso) ou encore la création des décors (donjon, simple carte, intérieur de maison…) et je ne vous parle même pas de la configuration des combats…

Honnêtement, j’ai bien flippé. Je me suis même posé la question de savoir si j’étais capable ou non de faire un jeu… d’en avoir le temps… et puis des souvenirs de mes premiers jeux me sont revenus et j’ai décidé de me lancer dans l’aventure. Advienne que pourra.

RPG Maker MV : la seule limite c’est vous !

Le tuto du jeu dure environ 1h et vous montre le béaba de la création d’un jeu. C’est-à-dire, l’utilisation des tuiles graphiques, la navigation dans les menus, les déplacements d’une carte à l’autre et un rapide tour du menu de paramétrage. Dès lors, vous vous rendez compte des immenses possibilités qu’offrent le logiciel. Vous pouvez absolument tout gérer : skin des perso, musique, images de fonds, apparition des monstres, gains d’expérience, faiblesse… C’est vraiment impressionnant ! Une telle quantité d’options garantit la conception d’un jeu unique.

Le jeu, enfin le logiciel RPG Maker MV, a réveiller mon âme de développeur me donnant envie de tout paramétrer dans les moindres détails afin de proposer aux autres joueurs de Nintendo Switch mon petit RPG perso. En effet, il existe une version gratuite nommée RPG Maker Player qui permet à tous les possesseurs de Nintendo Switch de jouer aux jeux créés avec RPG Maker MV gratuitement.

Je pense que je vais passer pas mal d’heures sur la création de mon jeu ! Il faut juste que j’assimile tous les contrôles et que j’explore à fond tous les menus.

Un apprentissage long, mais nécessaire

À la base RPG Maker est un logiciel sur PC qui a été porté sur consoles. Une première fois sur 3DS et aujourd’hui sur Nintendo Switch. Les contrôles sont donc passés de clavier/souris à manette/écran tactile. Honnêtement, les contrôles sont bien adaptés à la Nintendo Switch, ils vous demanderont un peu d’entraînement au début, mais on s’y fait vite. L’écran tactile est un plus, surtout pour l’écriture de dialogues, mais je pense investir dans un stylet qui sera plus confortable que mes gros doigts.

Concernant les possibilités de créations graphiques ou même le paramétrage d’évènements, le choix est tellement important que le temps d’apprentissage du logiciel sera d’autant plus long ! Il vous faudra découvrir la multitude de tuiles graphiques, fureter dans les paramétrages, les musiques, les voix, etc. Bref ce logiciel est tellement complet que si vous avez la patience et l’imagination nécessaire vous arriverez à créer votre propre jeu !

Yunicia erf !

Un petit coup de pouce pour débuter !

En plus des tutoriels, RPG Maker MV vous propose des cartes préconçues pour que vous puissiez commencer votre aventure.

Je leur ai trouvé deux intérêts ! D’une part, cela m’a permis de faire un premier essai de mise en place des évènements et des configurations des monstres sans me soucier de la conception graphique des maps. Du coup, j’ai exploré un peu plus les menus pour mieux les comprendre et me rendre compte du nombre impressionnant de possibilités qu’offre le jeu.

Et d’autre part, j’ai récupéré plein de nouvelles idées pour la réalisation de mes propres maps, à l’aide des tuiles mises à disposition par le jeu. Au début, j’étais carrément perdue : par exemple, j’ai mis 30 minutes à trouver une tuile qui servirait de porte à la maison que je venais de « dessiner ». Et le rendu n’était pas terrible ! De même, les idées pour aménager les maps d’intérieur ou de villages avec des murs n’étaient pas évidentes pour moi. Le fait de pouvoir modifier des cartes déjà existantes m’a permis de vraiment mieux comprendre et de mieux maitriser la conception de carte.

Yunicia adore !

Conclusion

RPG Maker MV est destiné aux joueurs de RPG qui souhaitent créer leur propre jeu. Il est ultra complet et demandera un temps d’apprentissage conséquent. En effet, plus il y a de choses/d’outils plus on passe de temps dessus. Je pense que je créerai des petits tutos un peu plus tard sur le jeu/logiciel, car la prise en main n’est pas forcément évidente pour tous les menus. Et ce malgré l’aide dispo directement dans le logiciel.

Il offre une multitude d’options et de paramétrages pour que vous puissiez créer votre propre jeu et chaque « compilation » (sauvegarde) pour tester le rendu prendra du temps. Et c’est tout à fait normal pour ce genre de logiciel. Il faudra aussi que vous ayez une idée de votre projet afin de vous canaliser pour réaliser un jeu cohérent. Bref, si vous rêvez de créer votre RPG et de le partager avec la communauté Nintendo Switch, RPG Maker MV est fait pour vous.

Notez que la version gratuite nommée RPG Maker Player permettra à tout le monde de tester votre jeu, si vous décidez de le partager en ligne.

Bonne chance à vous, programmer bien !