Hadès

  • Catégories : Aventure, RPG, Action
  • Editeurs : Supergiant Games
  • Développeurs : Supergiant Games
  • Nb joueurs : 1
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Coréen, Portugais, Russe, Chinois
  • Date sortie : 17/09/2020

Hadès est le dernier jeu de Supergiant Games. Je l’ai découvert lors d’un Nintendo direct que j’ai commenté en live pour Nintendo Town avec Fire akuma et Lordo. Ces deux messieurs étaient super chauds pour le jeu et ils m’ont transmis leur engouement. Du coup, je l’ai pris dès sa sortie ! Je vous propose donc de découvrir Hadès avec moi.

L’histoire

Vous incarnez le prince des enfers, Zagréus et en tant que fils d’Hadès vous êtes bien entendu immortel. Vous disposez également d’une place privilégiée au sein des enfers et donc de la maison de Hadès. Mais parce qu’il faut bien qu’il y ait une histoire, Zagreus n’a aucune envie de passer l’éternité dans le royaume de son papounet. Il rêve de s’échapper pour voir le monde extérieur et pourquoi pas l’Olympe et les autres Dieux.

Dès lors et grâce au soutien de Nyx, la déesse primordiale de la Nuit, vous tenterez de sortir des enfers. En plus de couvrir vos premières tentatives d’évasion, Nyx va vous mettre en contact avec les dieux de l’Olympe qui vous offriront des bienfaits (des pouvoirs), pour vous aider dans votre ascension vers la surface.

Malgré toute cette aide, sortir des enfers n’est pas une chose facile. En effet, l’enfer est un immense labyrinthe composé de plusieurs paliers : chaque palier étant un obstacle entre vous et la surface. En plus d’être un vrai labyrinthe, chaque palier est peuplé de monstres engagés par votre père pour vous empêcher de sortir et ils n’auront qu’un seul but : vous tuer pour vous renvoyer directement à la case départ faire un coucou à Papa…

Pour accentuer le côté labyrinthe et vous empêcher d’établir une cartographie de la zone, chaque palier et composé de plusieurs chambres/pièces en mouvement constant. Chaque nouvelle tentative d’évasion vous donnera donc accès à un nouveau labyrinthe tout beau, tout neuf. La seule chose dont vous pouvez être sûr c’est que chaque palier est gardé par un boss que vous serez obligé d’affronter.

Un scénario parfaitement intégré dans la thématique et les genres du jeu

L’histoire, c’est bien beau, mais qu’en est-il du jeu ? Les enfers sont représentés sous la forme d’un dungeon crawler, c’est-à-dire qu’il sera généré aléatoirement par le jeu : chaque nouvelle évasion sera unique. Ainsi les chambres des enfers en mouvement constant sont parfaitement modélisées et j’avoue que c’est la première fois que je trouve ce genre aussi bien intégré dans le scénario du jeu.

Concrètement vous devez traverser une bonne dizaine de chambres remplies de monstres avant d’atteindre la sortie d’un palier. Selon les portes que vous choisirez d’emprunter, vous tomberez ou non sur un mini boss avant d’arriver à la salle finale et obligatoire de chaque palier qui est gardé par un vrai boss.

Votre évolution dans les différentes chambres ressemble au gameplay que vous avez dans Diablo. C’est-à-dire que vous devez zigouiller absolument tous les monstres présents dans la pièce pour débloquer la ou les portes de sortie. En plus de débloquer les portes, votre massacre de monstre vous donnera également accès à un bonus : bienfait divin, item pour débloquer des améliorations ou améliorations d’armes. Vous devez donc adapter votre manière de jouer en fonction des bienfaits et améliorations à votre disposition en sachant qu’ils sont distribués aléatoirement.

Certaines chambres abriteront également une boutique ou un personnage qui vous viendra en aide. Elles vous offriront un petit moment de répit bien mérité et de quoi vous requinquer un peu. Certains de ces personnages vous offriront de la vie, de l’argent ou des items et certains restaureront vos vies. Ce dernier bonus est tellement réconfortant que ça vous encourage à continuer votre ascension : j’adore.

Chacune de vos tentatives d’évasion sera différente : bienfaits différents, armes différentes, progression aléatoire et monstres rencontrés. Ce concept est vraiment poussé à l’extrême dans le jeu vous offrant une diversité de gameplay tout en proposant des surprises à chaque run. Ces surprises sont semblables à des récompenses et vous permettent de progresser dans l’histoire ou dans le jeu. C’est vraiment très addictif !

Niveau technique : gameplay, bande-son et graphisme

Propulsé par un travail soigné au niveau du scénario et des dialogues, Hadès est tout aussi réussi d’un point de vue réalisation artistique et technique.

Commençons par les graphismes. Ils sont soignés et parfaitement adaptés au jeu. Ils sont détaillés et les artworks des dieux sont superbement dessinées et changent des illustrations habituelles représentant les Dieux Grecs. Le bestiaire est vaste et très bien réalisé tant au niveau du design que des animations. De même, les mouvements de Zagreus sont super bien réalisés et précis.

Le gameplay est aux petits oignons : nerveux, précis, rapide et addictif. Zagreus peut utiliser 6 armes différentes permettant de diversifier le gameplay de base. Puis les bienfaits reçus pendant votre ascension modifient eux aussi, plus ou moins, le maniement de votre arme. La combinaison de ces deux caractéristiques de jeu vous invitera à adapter et à développer votre manière de jouer à chaque run. De plus, le jeu vous incite à utiliser toutes les armes et donc à découvrir d’autres styles de jeu. Même si au début j’étais frileuse à l’idée d’utiliser une arme plutôt qu’une autre, j’ai finalement adoré les tester toutes. Mais ma préférée reste l’arc ou les points au corps à corps. Deux styles de jeu très différents, mais que j’ai adoré.

Il ne me reste plus que vous parlez de la bande-son. Je l’adore ! Elle soutient agréablement le gameplay et vous invite à vous dépasser pour aller toujours plus loin et atteindre votre but. Les musiques sont parfois rythmées, parfois calmes et parfois lyriques. Honnêtement jouer sans le son serait une erreur !

De plus, chaque personnage important de l’entourage de Zagreus ainsi que les dieux possèdent un doublage en anglais très bien joué donnant plus de charisme à chaque personnage. Une belle réalisation sonore !

Comme je vous l’ai dit, le jeu possède un contenu assez impressionnant que ce soit au niveau du bestiaire, des bienfaits ou encore de toutes les surprises cachées dans le jeu. Les surprises permettent de récompenser les efforts du joueur qui tente de s’évader. Elles permettront autant d’améliorer votre arme, vos capacités ou encore vos relations avec votre entourage que de refaire la déco de la chambre ou de la maison d’Hadès. J’ai acheté un superbe coussin pour Cerbère (vous savez le chien à 3 têtes). Ces petits plus vous font d’autant plus aimer le jeu !

Une fois de retour dans la maison d’Hadès, n’hésitez pas à parler avec les personnes qui y vivent ou à leur offrir des cadeaux. Ils vous offriront souvent des répliques pleines d’humour qui donneront une ambiance agréable au jeu. Noter que chacun d’entre eux peut vous offrir un item intéressant ou des informations utiles pour votre progression dans votre quête d’évasion… Moi je dis ça je dis rien :p

Vous aurez aussi à votre disposition un codec permettant de cataloguer tout ce qui vous entourent : Dieux, personnages, monstres, boss, informations sur les paliers… en sommes, tout ce que vous trouverez. Il se remplira automatiquement à chaque rencontre que vous ferez, récoltant au fur et à mesure de plus en plus de détails sur les Dieux, les personnages, les monstres ou sur vos armes et les bienfaits reçus. Il est extrêmement bien documenté et c’est un plaisir de le consulter tellement il contient de détails.

Yunicia adore !

Enfin bref, je pense que je vous ai tout dit sur le jeu sauf le fait que j’y suis devenue complètement accro ! je lance presque un run tous les jours depuis que je j’ai le jeu. Si au départ, mon run ne durait que 10 à 15 minutes, maintenant elles peuvent durer 1h voire 1h30. J’ai vu la sortie des enfers seulement 2 fois en 35 runs. Plus ça va, plus je suis efficace et je pense bientôt arriver à réussir ma première évasion. Mais, même si je réussis à sortir, je recommencerai pour découvrir tous les secrets des enfers !

Je suis accro, mais ce jeu est tellement addictif que je n’arrive pas à m’arrêter d’y jouer. J’adore et je vous le recommande vraiment ! L’équipe de Supergiant Games a vraiment fait un superbe travail et ce jeu est un vrai bijou ! Un must have pour moi ^^